On entend de plus en plus parler de la Rat Race, un concept qui traduit l’absurdité de la vie de l’homme moderne, qui court sans arrêt après l’argent, la reconnaissance professionnelle, le statut social et la réussite matérielle. D’où vient le concept de la Rat Race et quelles en sont les implications ? Comment sortir de la Rat Race ?  

La Rat Race : définition

La Rat Race (on parle aussi de course des rats, force d’empoigne ou course effrénée à la réussite en français) est une expression apparue aux Etats-Unis dans les années 50, et que l’on utilise pour désigner le fait que l’homme moderne coure après le temps, le statut social, le statut professionnel et le salaire, pour consommer toujours plus des choses dont il n’a pas besoin. Il court, comme un rat de laboratoire dans sa roue, après une réussite que les autres pourront lui envier. La Rat Race est une manière de compenser  un vide existentiel, le manque de sens à son existence ou encore le manque de vocation. L’homme moderne qui se trouve dans la Rat Race fuit vers l’avant, dans une course sans fin et à toute vitesse, et surtout autodestructrice. Pendant ce temps, il ne vit pas vraiment sa vie, centrée autour du travail et de la consommation.

La Rat Race est subie : on travaille dur à l’école pour avoir un emploi qui paye bien, on travaille dur comme salarié avec un job qui ne nous plait pas vraiment, on s’endette pour acheter une belle voiture ou une belle maison (symboles de réussite), et on s’évade en regardant la télévision ou en partant en vacances une ou deux semaines par an. On court après le temps et on court après l’argent pour pouvoir consommer toujours plus, alors même que l’on se crée de nouveaux besoins que l’on n’avait pas avant. Et finalement, on rêve de la retraite pour pouvoir se libérer de tout cela !

QLRR ou Quitter la Rat Race, qu’est-ce que cela signifie ?

On oppose à la Rat Race la liberté financière, ou indépendance financière. Celle-ci ne peut être atteinte qu’en quittant la Rat Race. Quitter la Rat Race (QLRR), c’est sortir de ce schéma de réussite sociale et professionnelle (le fameux « métro-boulot-dodo »)  pour chercher à améliorer son confort de vie, briser la routine et trouver un sens à sa vie. Quitter la Rat Race demande beaucoup de courage, cela demande de quitter son job et sa routine sécurisante pour changer de vie, sans savoir si l’on va « réussir ». Ou en tout cas, sans savoir si l’on va réussir au sens où la société l’entend !

Quitter la Rat Race n’est pas forcément mieux que d’y rester. Beaucoup de gens sont heureux en tant que salarié, avec une vie stable et routinière, des rentrées d’argent régulière qui leur permettent de soutenir leur famille et de s’offrir des choses. C’est toutefois la solution pour ceux qui ne sont pas satisfaits dans la routine et le schéma de vie « métro-boulot-dodo ».

Comment sortir de la Rat Race ?

Pour quitter la Rat Race, plusieurs options sont possibles. La première option est de créer sa propre entreprise, pour vivre de ce que l’on aime faire, et surtout, être son propre patron. Si les horaires d’un travail de salarié ne vous conviennent pas, que vous avez envie de voyager ou de vivre à l’étranger, ou que vous souhaitez travailler pour vous plutôt que pour une multinationale, devenir entrepreneur est la solution ! L’entreprenariat permet d’ailleurs souvent de gagner plus d’argent que l’on aurait gagné en étant salarié, ce qui permet d’atteindre la liberté financière.

Trois domaines sont particulièrement porteurs pour sortir de la Rat Race : la Bourse, l’immobilier, et Internet. Vous pourrez ainsi QLRR en devenant coach ou formateur et en vendant des formations en ligne, ou en investissant en Bourse et dans l’immobilier. Il suffit de bien s’y connaître dans son domaine – et, très important, de s’y intéresser. On ne sort pas de la Rat Race pour courir à nouveau après l’argent avec un job qui ne nous passionne pas !

Quitter la Rat Race avec la bourse

Le monde de la Bourse, avec ses fluctuations, ses risques, mais aussi ses opportunités, est un domaine qui peut sembler intimidant pour le néophyte. Pourtant, il s’agit d’un des moyens les plus efficaces de quitter la Rat Race, à condition de s’armer des bonnes connaissances et d’adopter une stratégie réfléchie.

Investir en Bourse, ce n’est pas seulement acheter des actions au hasard ou suivre les conseils du premier venu. C’est avant tout comprendre les tendances du marché, être capable d’analyser les performances des entreprises et de prendre des décisions éclairées. Contrairement à ce que certains peuvent penser, la Bourse n’est pas un jeu de hasard, mais bien une discipline qui s’apprend.

En outre, la Bourse offre une flexibilité qui peut être très séduisante pour ceux qui souhaitent s’affranchir du cycle « métro-boulot-dodo ». En effet, une fois que l’on a acquis une certaine aisance avec les mécanismes boursiers, il est tout à fait possible de gérer ses investissements depuis n’importe où dans le monde, à n’importe quelle heure. De plus, les rendements potentiels peuvent surpasser de loin ceux d’un salaire classique, offrant une accélération vers l’indépendance financière.

Cela dit, investir en Bourse comporte des risques. Il n’est pas rare d’entendre des histoires de personnes qui ont tout perdu en misant sur le mauvais cheval. Mais ces échecs sont souvent le fruit d’une mauvaise préparation ou d’une prise de risque inconsidérée. En s’entourant des bonnes personnes, en se formant constamment et en faisant preuve de prudence, il est tout à fait possible de minimiser ces risques.

La Bourse est également une école de patience. Contrairement à l’entreprenariat où l’on peut parfois voir les fruits de son travail assez rapidement, la Bourse demande souvent d’attendre, de voir sur le long terme. Il s’agit d’une stratégie d’investissement, pas d’un moyen de faire de l’argent rapide.

Quitter la Rat Race avec l’immobilier

L’immobilier est souvent cité comme l’une des avenues les plus solides pour atteindre la liberté financière. Depuis des siècles, posséder des terres et des propriétés est considéré comme un signe de richesse et de stabilité. Dans le contexte moderne de la Rat Race, l’investissement immobilier est une stratégie qui permet non seulement de construire un patrimoine, mais aussi de générer des revenus passifs, offrant ainsi une échappatoire à la routine trépidante du quotidien.

La beauté de l’investissement immobilier réside dans sa tangibilité. Contrairement aux actifs virtuels ou aux entreprises éphémères, un bien immobilier est un actif concret qui, dans de nombreuses régions du monde, a tendance à prendre de la valeur avec le temps. De plus, une propriété bien choisie peut générer des revenus locatifs réguliers, créant ainsi un flux de trésorerie stable pour l’investisseur.

Mais comme pour la Bourse, réussir dans l’immobilier nécessite une certaine éducation et une préparation. Cela implique d’apprendre à identifier les bonnes affaires, à comprendre les marchés locaux, à gérer les propriétés et les locataires, et à naviguer dans le paysage financier pour optimiser les rendements. Il est également essentiel de comprendre les cycles immobiliers, car le moment de l’achat et de la vente peut grandement affecter la rentabilité.

L’un des avantages majeurs de l’immobilier est l’effet de levier. Contrairement à d’autres formes d’investissement, il est courant d’utiliser un financement pour acquérir des propriétés. Cela signifie que vous pouvez contrôler un actif de grande valeur avec une mise de fonds initiale relativement faible, multipliant ainsi vos rendements potentiels. Bien sûr, cela vient aussi avec un risque accru, mais un investisseur avisé sait comment équilibrer ce risque pour maximiser les bénéfices.

Outre l’investissement locatif traditionnel, l’immobilier offre d’autres avenues pour quitter la Rat Race. La rénovation et la revente, le développement immobilier ou encore l’investissement dans des fonds immobiliers sont autant de stratégies qui peuvent être adaptées en fonction des compétences, des intérêts et des ressources de l’investisseur.

Quitter la Rat Race avec Internet

L’essor d’Internet a transformé la manière dont nous vivons, travaillons et interagissons. Mais au-delà de sa fonction de communication, Internet a ouvert des portes inimaginables pour ceux qui cherchent à quitter la Rat Race. Avec une portée mondiale à portée de clic, le monde numérique offre des possibilités sans précédent pour entreprendre, innover et générer des revenus.

L’une des grandes forces d’Internet est sa démocratisation de l’accès à l’information et aux marchés. Aujourd’hui, quiconque avec une idée, un talent ou une compétence peut lancer une entreprise en ligne, créer du contenu ou proposer des services sans nécessiter de gros investissements initiaux. Cette flexibilité permet à de nombreuses personnes de démarrer en parallèle de leurs emplois actuels, réduisant ainsi le risque associé à la transition vers une vie hors de la Rat Race.

De plus, les modèles d’affaires en ligne sont divers et variés. Du commerce électronique à l’affiliation marketing, en passant par la création de contenu, le coaching, les formations en ligne, les applications mobiles et bien d’autres, chaque individu peut trouver une niche qui correspond à ses passions et compétences.

La scalabilité est également un énorme avantage du monde numérique. Contrairement à un commerce physique qui peut être limité par sa localisation ou ses horaires d’ouverture, une entreprise en ligne peut opérer 24/7, touchant une audience globale. Avec les bons outils et stratégies, une petite entreprise en ligne peut rapidement se transformer en un empire numérique.

Cependant, tout n’est pas rose dans le monde d’Internet. La concurrence est féroce, et les tendances évoluent rapidement. Ce qui fonctionne aujourd’hui pourrait ne pas fonctionner demain. De plus, la nature immatérielle d’Internet peut parfois rendre les choses volatiles. C’est pourquoi une éducation continue, une veille technologique et une capacité d’adaptation sont essentielles pour réussir.