Sachez qu’il existe des outils/dispositifs qui vous sont disponibles pour envisager une retraite anticipée sans baisser votre pension future : dans cet article, nous verrons comment et par quels moyens il peut vous être possible de partir à la retraite « avant l’heure ».

L’âge légal de liquidation retraite

Il paraît important de prendre en compte le fait qu’un départ anticipé à la retraite avant 60 ans signifie un arrêt de l’activité professionnelle et une attente du départ à la retraite effectif : effectivement, l’âge légal de liquidation retraite est d’aujourd’hui de l’ordre de 62 ans. (Sauf pour les travailleurs qui ont commencé avant l’âge de 20 ans)

Faire une estimation du nombre d’années qu’il vous reste à cotiser pour votre retraite

Il est tout d’abord important de faire une estimation de votre âge d’entrée en retraite. Pour cela, il vous sera utile de connaître les dispositifs cités plus loin dans l’article afin de connaître toutes vos possibilités pour un départ à la retraite plus précoce.

Le dispositif « carrières longues »

Ce dispositif est destiné à tous ceux qui ont commencé à travailler à un assez jeune âge et qui ont, par conséquent, cotisé pendant longtemps pour leur retraite : cela se traduit par une validation de 5 trimestres avant la fin de l’année civile de vos 20 ans (pour une retraite à partir de 60 ans), ou de celle de vos 16 ans si vous envisagez un départ plus précoce (avant 60 ans)

Sachez que tous les « jobs » sont comptabilisés : donc si vous avez cumulé des jobs pendant votre jeunesse, ils seront comptabilisés et pris en compte au même titre que si vous aviez commencé à travailler avant vos 20 ans.

La retraite progressive dès vos 60 ans

La retraite progressive vous permet de percevoir déjà une partie de votre retraite tout en continuant à travailler à temps partiel : cela peut vous permettre d’obtenir une retraite plus conséquente : en effet, lorsque vous cesserez votre travail, votre retraite sera recalculée pour prendre en compte les droits supplémentaires que vous avez acquis pendant cette période.

Pour bénéficier de ce dispositif, il faut simplement avoir 60 ans, de travailler entre 40% et 80% d’un temps plein et de justifier de 150 trimestres d’assurance.

Ce dispositif peut également vous permettre d’éviter le malus appliqué à l’ArgicArrco, qui vous applique une minoration de 10% pendant 3 ans de votre retraite complémentaire si vous décider de partir à l’âge du taux plein.

Le rachat de trimestres

Si quand vous envisagez votre retraite, vous n’arrivez pas à concevoir un départ à partir de 60 ans, pas de panique ! En effet, il existe le rachat de trimestre qui peut vous permettre de partir dès 62 ans avec la même retraite que celle envisagée si vous aviez travaillé jusqu’au bout.

Sachez que vous pouvez racheter jusqu’à 12 trimestres, ces trimestres correspondent à des années d’études supérieures ou à des années civiles « incomplètes ». En rachetant ces trimestres, le montant de votre retraite complémentaire Agirc-Arrco est amélioré.

Cumul emploi-retraite en fin de carrière

Le dispositif du cumul emploi-retraite vous permet d’optimiser vos revenus de fin de carrière : en effet, il consiste tout simplement à faire liquider votre retraite et à reprendre une activité avec rémunération : cependant, il est important de prendre en compte que lorsque votre retraite est liquidée, vous ne pouvez plus acquérir de nouveaux droits par vos cotisations.

Un départ anticipé à la retraite doit faire l’objet de mûres réflexions et la prise en compte de nombreux facteurs. Grâce à la connaissance des dispositifs cités précédemment dans cet article, vous serez mieux guidé dans vos plans professionnels et pourrez par conséquent, anticiper de manière tout à fait sereine votre départ précoce à la retraite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page