Vous êtes étudiant et vous souhaitez commencer à investir votre argent ? C’est tout à fait possible, et c’est même conseillé si vous avez gagné assez d’argent pour commencer à le placer et à l’investir. Voici les solutions qui s’offrent aux étudiants pour commencer à investir dès la vingtaine.

Les livrets bancaires pour placer son argent

Le plus souvent, les étudiants qui souhaitent commencer à placer leur argent pour investir optent pour une solution d’épargne comme le livret bancaire ou l’assurance-vie. Le livret jeune, destiné aux moins de 25 ans, est le plus intéressant. Il dispose d’un plafond de 1600 € et offre un taux de rendement supérieur à 0,50 % (différent selon les banques).  Le livret A (plafonné à 22 950 €) et le livret développement durable et solidaire (LDDS) (plafonné à 12 000 €) constituent une alternative, avec un taux de rendement de 0,50 %. Ce ne sont pas les options les plus rentables, mais elles permettent de sécuriser son argent et surtout, d’y accéder à n’importe quel moment. D’autant plus que les revenus placés sur ces livrets sont exonérés d’impôts.

L’assurance-vie est également une option pour placer son argent, avec un rendement oscillant entre 2 % et 5 % selon les banques et assureurs. 

Investir en Bourse quand on est étudiant

Même en tant qu’étudiant, il est possible d’investir en Bourse. Investir en Bourse peut s’avérer risqué (c’est pourquoi 1 Français sur 5 seulement est prêt à investir sur les marchés financiers), mais le rendement peut être bien supérieur à celui des livrets d’épargne, qui ne cesse de diminuer au fil des ans. La stratégie qui est conseillée pour les étudiants est d’investir de petites sommes dans l’achat d’actions. Toutefois, il faut bien se renseigner sur les mécanismes de la Bourse, et surtout, être prêt à des éventuelles pertes financières, en fonction des aléas de la Bourse !

Investir dans l’immobilier quand on est étudiant

L’investissement dans l’immobilier séduit beaucoup de Français, car c’est plus tangible que l’investissement dans les marchés financiers.

Les SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) sont le produit le plus intéressant pour les étudiants car cet investissement est accessible à partir de 2 000 €, et le rendement tourne autour de 5 % ! Investir dans une SCPI permet de détenir une part d’un parc immobilier et non pas de l’immobilier directement, ce qui justifie un ticket d’entrée plus bas qu’un investissement immobilier classique. Les revenus, trimestriels ou mensuels, sont assimilés à des loyers. Il est possible aussi, plus tard, de revendre sa part. Le seul bémol de la SCPI est qu’elle suppose un investissement sur le long terme (15 ans en moyenne), ce qui n’est pas forcément ce que l’on recherche lorsque l’on est jeune.

Le crowdfunding dans l’immobilier, accessible à partir de 1 000 €, représente une alternative aux SCPI pour un étudiant qui souhaiterait investir dans l’immobilier. Les taux de rendement sont d’ailleurs souvent plus élevés que ceux d’une SCPI (autour de 9 %). Les revenus sont mobiliers et non immobiliers comme ceux qui sont générés par la SCPI (en effet, l’investissement se matérialise sous la forme d’obligations à valeurs mobilières), ce qui peut être avantageux au moment de payer ses impôts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page